Comment faire comprendre à ma maîtresse que je ne quitterais pas ma femme ?

Bonjour,

hier j’ai fait un petit tour sur le net, pour voir ce que les infidèles avaient comme question, pertinente bien entendue.

Je me suis rendu compte que la question qui revenait le plus fréquemment en ce moment était comment faire comprendre à sa maîtresse qu’il n’était en aucun cas possible de se séparer de son épouse.

Vous êtes bloqués dans une relation dont vous n’arrivez pas à vous dépêtrer, j’ai la solution pour vous.

Tout d’abord, je vais prendre un témoignage assez général, pour toucher le maximum de nos membres à qui la question s’impose.

Je répondrai au mieux à cette fameuse énigme et je donnerai une autre réponse. Je propose que nos membres ayant déjà du expliquer à leur maîtresse qu’ils ne quitteraient jamais leur femme se mettent à contribution, s’ils le veulent bien.

Pour expliquer votre solution, votre réponse à la question que tout les infidèles se posent et merci d’avance.

Témoignage d’infidèle sous pression

« Je suis un homme et j’ai une question à poser.

J’ai fait une faute, oui, j’ai trompé ma femme avec ma secrétaire.

Je suis désolé pour la secrétaire, je sais que ce n’est pas original, mais elle me plaisait énormément. Elle est du même âge que moi, j’ai eu une relation extraconjugale avec cette femme pendant 6 mois environ.

Elle m’a demandé si je comptais quitter ma femme. Je savais très bien que je m’amusais avec elle et que ce n’était pas sérieux mais je n’ai pas osé lui dire franchement la vérité.

En toute franchise, j’ai peur.

Peur qu’elle aille raconter à mon épouse ce que j’ai fait. J’ai eu tort et je recommencerai pas si j’avais le droit de choisir.

Je vais bien devoir lui dire que je ne me séparerai jamais de ma femme et je ne sais pas comment aborder le sujet.

C’est difficile, est-ce que je devrai être franc avec elle ou bien lui mentir encore quelques temps ? J’évite le sujet pour l’instant mais je vais devoir en parler avec elle, un moment ou un autre.

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu ce genre de problèmes mais je ne dors plus depuis.

Tout est de ma faute, je le sais bien. J’ai joué et je vais perdre, si je continue.

J’aime sincèrement mon épouse et je porte beaucoup d’affections à ma maîtresse, je ne veux faire de mal à personne.

Peut-être devrais-je jouer sur la carte des enfants, vous en pensez quoi ? Lui dire que je ne peux pas faire cela à mes enfants qu’ils ne comprendraient pas et qu’ils me haïraient le restant de leur vie.

Je ne sais pas, je ne veux pas impliquer qui que ce soit dedans et je ne veux blesser personne, ni ma femme, ni ma maîtresse.

Elle comprendrait probablement sans lui mentir mais je sais qu’une femme peut-être capable de pire, mais quand c’est une femme qui couche avec un homme marié et qu’elle a tort dans tout les cas.

J’espère avoir des réponses de personnes infidèles qui ont connu le même cas que moi et qui pourront me donner des témoignages différents. Merci d’avance pour vos réponses.

Bonne journée.»

Tout d’abord,

je commencerai par dire que ce pauvre homme est perdu, cela se voit dans son message que c’était la première fois et qu’il est expérimenté dans le domaine de l’adultère.

Il est très maladroit et veut bien faire pour tout le monde.

J’ai déjà évoqué le sujet dans un autre article, il y a différents adultères, il y a les sentimentaux, ceux qui s’attachent à leur maîtresse et les autres, ceux qui en ont une seulement pour les relations sexuels.

Il rentre dans la première catégorie et c’est encore plus délicat, il a des sentiments pour sa maîtresse, il ne veut pas lui faire de mal.

Seulement, vous devez faire un choix.

Le tact est de rigueur

C’est la seule solution.

Il faut prendre le problème en douceur et n’ont foncé droit dans le mur.

Vous devez y aller avec tact en évoquant le sujet de votre épouse, surtout si votre maîtresse ressent des sentiments pour vous.

Il faut jongler avec le caractère de celle-ci, vous ne pouvez pas discuter du problème dans une période où elle a des problèmes.

Il faut choisir les bons moments, pour glisser quelques pistes qui lui diront que vous ne quitterai jamais votre femme.

Ce n’est pas si dur !

Je terminerai sur cela, ce n’est pas aussi dur que vous le pensez.

Il faut en parler au moment propice, vous le sentirez. Ne lui faites plus des cadeaux, ne lui apportez plus d’attentions mais pas d’un seul coup, petit à petit.

La douceur, le tact, rappelez-vous qu’il faut appliquer ces deux notions.

C’est le plus important, l’essentiel.

Voilà, c’est peu, je vous l’avoue mais c’est bien assez pour comprendre comment aborder la fameuse question.

Nos membres les plus émérites doivent avoir quelques suggestions, quelques solutions à ce problème. Ils ont eu le temps de mettre en pratique sans se faire avoir s’ils sont toujours présent.

Je vais vous laisser commenter et même partager si cela vous sied.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine chronique sur l’adultère.

Envie de faire des rencontres entre infidèles ?