No zob in job ? Les personnes en couple ne disent pas forcément non

Le bon sens voudrait que l’on ne mĂ©lange pas le travail et la vie privĂ©e.

Mais ce postulat est-il réellement respecté ?

Permettez-nous d’en douter …

Selon une enquête réalisée par auprès de personnes inscrites sur notre site (*) :

  • 30% de ces personnes avouent avoir eu une aventure extraconjugale sur leur lieu de travail.
  • La moitiĂ© de ces personnes dĂ©clarent avoir flirtĂ© pour la première fois au bureau Ă  l’occasion d’une soirĂ©e d’entreprise.

Si on entre dans le dĂ©tail de l’enquĂŞte :

  • 35% des hommes dĂ©clarent avoir eu une affaire avec assistante.
  • Alors que 30% des femmes ont eu une affaire avec un supĂ©rieur hiĂ©rarchique.

Autrement dit :

  • Les hommes draguent du haut vers le bas.
  • Alors que cela serait l’inverse pour les femmes.

Cela n’est pas forcĂ©ment Ă©tonnant dans la mesure oĂą les hommes sont en situation de pouvoir / occupent plus de postes Ă  responsabilitĂ© que les femmes.

A noter Ă©galement.

  • Plus de 70% des personnes interrogĂ©es reconnaissent avoir eu une attirance pour un ou une collègue de travail.
  • Et plus de 80% avouent dĂ©jĂ  avoir fantasmĂ© sur un ou une collègue.

Notes / remarques

On passe presque plus de temps avec ses collègues qu’avec sa famille.

Les fĂŞtes d’entreprise se font gĂ©nĂ©ralement sans les conjoints.

L’open space, la cafeteria ou la salle de rĂ©union sont certes des lieux de travail mais aussi des lieux potentiels de sĂ©duction.

RĂ©sultat, le bureau est un terrain particulièrement propice aux rencontres – et Ă  fortiori aux relations infidèles.

*****

* Sondage réalisé courant novembre auprès de 1000 personnes.

Envie de faire des rencontres entre infidèles ?